Archives du blog

Piégeage en cause pour le Frelon Asiatique

nichoir_pour_frelon_europe  Mettre en place un nichoir pour protéger le frelon européen, qui s’oppose à l’implantation du frelon asiatique, est un moyen de le protéger.

Le printemps arrive et avec lui, les campagnes de piégeage des reines du frelon asiatique. Mais cette méthode est loin de faire l’unanimité. Bien au contraire. Se basant sur les résultats observés les années passées, la communauté scientifique recommande depuis 2010 de ne pas procéder au piégeage par le système des bouteilles.
En effet, ce dernier n’étant pas sélectif, ce remède se montre pire que le mal. C’est également la position de la l’OPIE « Office pour les insectes et leur environnement » ou encore de l’INPN « Inventaire national du patrimoine naturel« , si l’on se réfère aux informations données sur leurs sites Internet.
À Biscarrosse, Francis Iturburru – qui s’intéresse depuis des années au frelon asiatique et à tout ce que les scientifiques ont observé comme lui chez cette espèce, mène campagne contre le piégeage des reines au printemps. À force d’étudier le comportement de cette espèce classée nuisible, il est devenu en quelque sorte expert en la matière. Préserver la diversité.
En effet, il constate comme les scientifiques qu’aucun piège n’est réellement sélectif et occasionne des dégâts collatéraux en particulier sur le frelon européen. Cela est d’autant plus préjudiciable que le frelon européen s’oppose… à l’implantation du frelon asiatique. Comme le rappelle Francis Iturburru, le frelon européen est considéré comme une espèce protégée en Allemagne. Il est donc nécessaire d’accepter la proximité d’une colonie naturelle au fond d’une grange ou d’un jardin. Pour sa part, Francis Iturburru a mis en place dans son jardin un nichoir dans lequel une colonie pourra s’installer. Il ajoute que cet insecte n’est pas agressif si on ne touche pas à son nid et qu’il se montre un auxiliaire précieux dans la régulation d’autres insectes indésirables comme les mouches, les chenilles, les guêpes et autres parasites.
Quant au frelon asiatique, il faudrait détruire les colonies en août, ce qui permettrait de bénéficier de l’effet de territorialité qui existe dans l’espèce ainsi que de l’interruption du cycle de reproduction à cette époque de l’année. Une lutte plus ciblée, avec la destruction des nids en août, semble plus efficace.

Puces, punaises, fourmis, moustique, guêpes attaquent !

Avec le retour de la chaleur, fourmis, puces de plancher, punaises, blattes, cafards et tout autre insectes rampants ou volants se sont réveillés ; Ca prolifère de partout.

L’alternance de l’humidité et des grosses chaleurs, cela n’est que du bonheur pour les insectes.

Les insectes piqueurs se sont réveillés, tel les punaises de lit qui provoquent sur la peau d’importantes plaques rouges ou bien les les fourmis qui reviennent et défilent en rangs serrés dans les maisons à la recherche d’aliments.

La chaleur et l’humidité aidante a fait aussi éclore les larves de puces qui reviennent massivement, à ce titre il faut traiter en priorité les animaux domestiques comme les chiens et les chats qui attrapent des puces au contact d’autres animaux mais se débarrasser aussi des rats, souris et tout autre rongeurs car ils sont vecteurs et transport de ces même parasites.

Les puces surgissent toujours au mauvais moment soit au retour des vacances par exemple. L’appartement a été confiné pendant plusieurs jours et les œufs dissimulés dans les fentes de plancher ou fissures carrelages, l’arrière des pleintes etc., donnent naissance à des régiments de bestioles voraces qui agressent le bas des jambes des personnes qui tente de rentrer dans la pièce ou la maison. Sans compter les moustiques qui ont commencé à attaquer.

La saison estivale démarre en trombe !

Appel gratuit

Le frelon asiatique n’est pas plus agressif qu’une guêpe

Les frelons asiatiques ne sont pas les bienvenus. Éric Darrouzet, maître de conférence à l’Université de Tours coordonne l’étude menée par l’Irbi.

Il explique : « Le frelon asiatique n’est, pour l’homme, pas plus agressif qu’un frelon européen ou qu’une guêpe. Il ne va pas attaquer s’il ne se sent pas menacé ». Il souligne toutefois, « le danger peut exister dans un rayon de 10 mètres autour du nid. Cest dans cette zone que des hommes sont généralement piqués ». Ces nids peuvent se trouver sous un toit, dans un buisson ou une cavité souterraine. Le frelon asiatique peut également s’installer à découvert, au sommet des arbres , ce que les frelons européens ou les guêpes ne font pas. Cest dailleurs l’un des éléments qui permet de les identifier à coup sûr. La taille en est un autre. Les nids de frelons asiatiques sont généralement plus gros. « En cas d’incertitude, il faut faire appel à quelqu’un qui a des compétences, comme un professionnel du Laboratoire SUBLIMM. Et de poursuivre : « s’il sagit bien dun nid de frelons, il est préconisé de le faire éliminer. Mais attention, seuls des professionnels peuvent s’en approcher ».

cannes système contre les nids de frelons asiatiques

Les techniciens du Laboratoire SUBLIMM sont équipés de perche pouvant atteindre des nids à 24 mètres de hauteur. Les nids sont traités et laissés sur place car notre intervention élimine l’ensemble des frelons ainsi que les larves, le nid devient vide de tout individus et se dégrade au fil des jours par le climat et les oiseaux venant se nourrir des restes du nid.