Archives du blog

L’hiver peu rigoureux a profité aux espèces exotiques envahissante tel que le ragondin et le frelon asiatique

Appel gratuit La douceur de l’hiver et celle de ces premières semaines de printemps font le bonheur des espèces exotiques envahissantes, animales ou végétales, considérées comme l’une des plus grandes menaces pour la biodiversité. Ces conditions météorologiques assez exceptionnelles sont naturellement favorables aux insectes. Les rares gels matinaux ont très peu touché les populations d’hyménoptères, dont le redoutable frelon asiatique. Le taux de mortalité des fondatrices fécondées à l’automne sera faible par rapport aux années précédentes, les nids seront donc plus nombreux à se bâtir, dans la continuité de la propagation de ce ravageur d’abeilles.

via : La Nouvelle République

Piégeage en cause pour le Frelon Asiatique

nichoir_pour_frelon_europe  Mettre en place un nichoir pour protéger le frelon européen, qui s’oppose à l’implantation du frelon asiatique, est un moyen de le protéger.

Le printemps arrive et avec lui, les campagnes de piégeage des reines du frelon asiatique. Mais cette méthode est loin de faire l’unanimité. Bien au contraire. Se basant sur les résultats observés les années passées, la communauté scientifique recommande depuis 2010 de ne pas procéder au piégeage par le système des bouteilles.
En effet, ce dernier n’étant pas sélectif, ce remède se montre pire que le mal. C’est également la position de la l’OPIE « Office pour les insectes et leur environnement » ou encore de l’INPN « Inventaire national du patrimoine naturel« , si l’on se réfère aux informations données sur leurs sites Internet.
À Biscarrosse, Francis Iturburru – qui s’intéresse depuis des années au frelon asiatique et à tout ce que les scientifiques ont observé comme lui chez cette espèce, mène campagne contre le piégeage des reines au printemps. À force d’étudier le comportement de cette espèce classée nuisible, il est devenu en quelque sorte expert en la matière. Préserver la diversité.
En effet, il constate comme les scientifiques qu’aucun piège n’est réellement sélectif et occasionne des dégâts collatéraux en particulier sur le frelon européen. Cela est d’autant plus préjudiciable que le frelon européen s’oppose… à l’implantation du frelon asiatique. Comme le rappelle Francis Iturburru, le frelon européen est considéré comme une espèce protégée en Allemagne. Il est donc nécessaire d’accepter la proximité d’une colonie naturelle au fond d’une grange ou d’un jardin. Pour sa part, Francis Iturburru a mis en place dans son jardin un nichoir dans lequel une colonie pourra s’installer. Il ajoute que cet insecte n’est pas agressif si on ne touche pas à son nid et qu’il se montre un auxiliaire précieux dans la régulation d’autres insectes indésirables comme les mouches, les chenilles, les guêpes et autres parasites.
Quant au frelon asiatique, il faudrait détruire les colonies en août, ce qui permettrait de bénéficier de l’effet de territorialité qui existe dans l’espèce ainsi que de l’interruption du cycle de reproduction à cette époque de l’année. Une lutte plus ciblée, avec la destruction des nids en août, semble plus efficace.

Arrêté du 26 décembre 2012 relatif au classement dans la liste des dangers sanitaires du frelon asiatique

ARRETE :
Arrêté du 26 décembre 2012 relatif au classement dans la liste des dangers sanitaires du frelon asiatique
NOR: AGRG1240147A
Publics concernés : professionnels de la filière apicole, apiculteurs, professionnels intervenant dans la lutte contre le frelon asiatique.
Objet : classement du frelon asiatique dans une des listes des dangers sanitaires.
Entrée en vigueur : le texte entre en vigueur le lendemain de sa publication.
Notice : le frelon asiatique introduit accidentellement en France en 2004 a montré son caractère invasif et nuisible vis-à-vis des abeilles domestiques. Par les prélèvements importants d’abeilles qu’il réalise au seuil même de la ruche, sa prédation entraîne une baisse de la population d’abeilles et stresse la colonie en freinant ses fonctions vitales d’approvisionnement.
L’inscription du frelon asiatique dans la liste des dangers sanitaires de deuxième catégorie permettra à l’autorité administrative de définir des actions de surveillance, de prévention et de lutte comme le prévoit l’article L. 201-4 ou d’approuver dans les conditions prévues à l’article L. 201-12 un programme volontaire collectif d’initiative professionnelle.
Le frelon asiatique est inscrit dans la liste des dangers sanitaires de deuxième catégorie après avis du Conseil national d’orientation de la politique sanitaire animale et végétale du 11 décembre 2012.
Références : le texte est consultable sur le site Légifrance (http://www.legifrance.gouv.fr).
Le ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt,
Vu le code rural et de la pêche maritime, notamment ses articles L. 201-1 et D. 201-1 à D. 201-4 ;
Vu l’avis du Conseil national d’orientation de la politique sanitaire animale et végétale en date du 11 décembre 2012,
Arrête :
Article 1
Le frelon asiatique Vespa velutina nigrithorax est classé dans la liste des dangers sanitaires de deuxième catégorie pour l’abeille domestique Apis mellifera sur tout le territoire français.
Article 2
Le directeur général de l’alimentation est chargé de l’exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait le 26 décembre 2012.
Pour le ministre et par délégation :
Le directeur général adjoint,
chef du service de la coordination des actions sanitaires – CVO, J.-L. Angot

La chasse au frelon asiatique « classé Nuisible » pourra s’ouvrir