Archives du blog

Une invasion de fourmis folles aux E.U

fourmi folle La progression des populations de «Tawny crazy ants» a pris une telle ampleur dans le Sud-Est des Etats-Unis depuis dix ans, que l’espèce pourrait déloger les fameuses Fourmis de Feu et déséquilibrer tout l’écosystème de la région. Les fourmis folles inquiètent. Signalez-la nous ! Envoyer les fourmis de feu, dont la piqûre est particulièrement douloureuse, sont sans doute les insectes les plus détestés dans le Sud-Est des Etats-Unis. Pourtant, quand vous parlez aux gens qui vivent dans des zones envahies par les Fourmis Folles, ils vous disent qu’ils veulent retrouver les fourmis de feu, explique Ed LeBrun, un chercheur de l’université du Texas venant de signer un article au sujet de ces fourmis folles faisant disparaître les fourmis rouges dans la revue scientifique Biological Invasions. Il faut dire que ces insectes ont une appétence inexpliquée pour les équipements électriques, qu’elles endommagent régulièrement en envahissant les maisons au Texas, en Louisiane, dans le Mississippi et en Floride. Et qu’il est difficile de s’en débarrasser, car les fourmis folles se reproduisent rapidement et résistent aux insecticides classiques. Résultat : Écologiquement dominantes, les fourmis folles réduisent le nombre et la diversité des espèces de fourmis et d’arthropodes en général, menaçant d’autres insectes, a établi le scientifique texan. Découvertes il y a à peine plus de dix ans à Houston, les fourmis folles pourraient donc avoir des effets importants sur l’écosystème de la région, largement réorganisé suite à l’arrivée des fourmis de feu. Même si elles ne piquent pas comme leurs homologues de feu, les fourmis folles sont, pour Ed LeBrun, des nuisibles plus importants que leurs cousines urticantes aux Etats-Unis, où elles n’ont pas d’ennemi naturel, ni d’espèces de fourmis leur faisant concurrence, comme cela semble être le cas au Nord de l’Argentine et au Sud du Brésil, dont elles sont originaires. Formellement identifiée comme Nylanderia Fulva il y a moins d’un an, l’espèce reste mystérieuse. Les moyens de lutter contre l’invasion sont donc limités. Les exterminateurs de nuisibles ont accès à des produits chimiques permettant d’éliminer les fourmis folles qui auraient élu domicile dans un mur ou un compteur électrique. Mais la colonie peut rapidement refaire son apparition grâce à ses multiples reines. La seule bonne nouvelle de l’étude, c’est qu’une colonie de fourmis folles ne peut progresser de plus de 200 mètres par an. Sauf si elle joue les passagers clandestins dans un camping-car ou une camionnette de pépiniériste. Les habitants des zones envahies sont donc invités à vérifier l’absence de fourmis folles dans leurs véhicules avant de parcourir de longues distances.

Colonie de Fourmis sur toiture

Une colonie ou nid de fourmis brunes installée sur une toiture sous les tuiles, dans les caissons d isolation et vivant totalement en poche résiduelle, séparée du sol.
Fait rarissime concernant l’espèce en question car ces dernières, le nid, se trouve dans le sol avec une circulation ou des cheminements entre des batis et le nid.
Après une inspection minutieuse, il se trouve que la toiture ressemble étrangement au biotope idéal avec l’accumulation de feuilles d’arbres qui aux fil des ans ont constituées le substrat indispensable à la vie de petites foumis brunes.
Les végétaux décomposés se sont glissés entre et dessous la couverture jusqu’à l’isolation de type solide où elles creusent des galeries occasionnant de sérieux dégâts comme d’importants agrégats tombant à l’intérieur de la maison par le haut des plafonds.

20110603-081414.jpg

20110603-081503.jpg