Des animaux piégés à la strychnine soit un violent poison mortel !

la taupe Du côté de la Sepanlog « 1« , même si plus rien n’est censé étonner qui que ce soit, il est des initiatives qui laissent tout de même rêveur, version cauchemar, il va sans dire. Dernière en date, la pratique dite du «poussin farci à la strychnine», allègrement utilisée dans une commune du Marmandais ! Vous avez bien lu, poussin à la strychnine, un poison extrêmement violent, présent dans la taupicide, sorte de poudre utilisée voici quelques décennies pour se débarrasser des taupes mais aujourd’hui strictement interdite en France. Car ce sont a priori bien des taupes qui sont visées par le procédé.

Une succession d’infractions

 Manque de chance pour le Piégeur Agréé auteur de cette pratique douteuse, l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) a été mise au courant et s’est mis en devoir de verbaliser le contrevenant ayant commis une infraction passible du tribunal correctionnel. D’autant que le cocktail ne contenait pas que de la strychnine, il y avait aussi un désherbant et un autre ingrédient du même genre ! Ajoutons-y pour faire bonne mesure l’utilisation de pièges non homologués et l’on comprendra combien la Sepanlog a goûté l’initiative ! Ce qui nous semble aussi gravissime que la pratique elle-même, c’est le fait qu’elle ait été initiée par une personne titulaire d’un agrément délivré par l’administration. Nous allons donc demander le retrait de cet agrément indépendamment des recours que nous formulerons sur le plan judiciaire, explique Alain Dal Molin. Le secrétaire général de la Sepanlog ajoute, concernant la technique utilisée, peut-on tolérer un tel obscurantisme au 21ème siècle ? Peut-on accepter de voir des produits aussi dangereux dispersés dans l’environnement ? C’est tout simplement dégueulasse. Remonté comme une pendule le secrétaire général Alain Dal Molin s’inquiète, car tout poussin ingéré entraîne de manière inéluctable la mort que l’animal soit domestique chien, chat ou non y compris espèces protégées, comme le putois d’Europe. Sans évoquer des enfants confrontés à la vision d’un poussin de manière fortuite et tenté de le manipuler. Conclusion, d’Alain Dal Molin : A ranger dans l’armoire du Super bêtisier.

« 1«  Société pour l’étude, la protection et l’aménagement de la nature en Lot-et-Garonne.

via : LaDépêche.fr

À propos de Laboratoire SUBLIMM

Spécialiste de la lutte anti-nuisibles ainsi que l'entretien et l'amélioration de l'habitât. Nous réalisons des prestations les plus ciblés ayant le soucis de ne perturber en aucun cas notre environnement.

Publié le 8 mars 2014, dans Taupes, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s