Désactivation des douleurs chroniques chez les rongeurs – Expérience

Douleurs chez le rat Expérience Des chercheurs de l’université de Stanford sont parvenus à désactiver la sensation de douleur chez des rongeurs en alliant la thérapie génique et la luminothérapie. Cette découverte représente un réel espoir de pouvoir soulager à terme les malades atteints de douleurs chroniques. Pour tenter de désactiver la douleur chez les rongeurs, les scientifiques se sont basés sur la méthode de l’optogénétique qui allie l’optique et la génétique pour permettre de rendre certaines cellules réactives à la lumière. Cette méthode est couramment utilisée par les neurologues dans le but d’obtenir une image précise du cerveau et étudier ses réactions. Les chercheurs ont donc injecté directement dans les nerfs de rongeurs un virus contenant un certain type de protéines, appelées opsines, qui ont pour effet de modifier le comportement des cellules nerveuses qui deviennent réactives à la lumière. Les résultats sont étonnants, car en fonction de la lumière utilisée la douleur est plus ou moins intense. Une lumière bleue semble faire souffrir énormément les rongeurs tandis que la lumière rouge ne provoque aucune douleur. Depuis ces résultats encourageants, les chercheurs travaillent à la création de différentes sortes d’opsines afin de pouvoir localiser et désactiver les douleurs. Ces recherches pourront également aider à mieux comprendre le phénomène de douleurs chroniques et peut-être expliquer le fait qu’une blessure qui est guérie d’un point de vue physique fasse encore souffrir le patient. Le phénomène de douleur chronique est un véritable problème de santé publique. Selon une étude publiée, près d’un adulte sur cinq souffrirait de douleur chronique en Europe.

via : Sciences – Actualité – LeVif.be

À propos de Laboratoire SUBLIMM

Spécialiste de la lutte anti-nuisibles ainsi que l'entretien et l'amélioration de l'habitât. Nous réalisons des prestations les plus ciblés ayant le soucis de ne perturber en aucun cas notre environnement.

Publié le 26 février 2014, dans rats, Science, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s