Les Chauves-Souris sont de retour ; Amélioration de l’Environnement

chauve_souris Les chauves-souris sont de retour en Europe après des décennies de déclin. Une étude portant sur 16 des 45 espèces présentes sur le continent montre une augmentation de plus de 40% entre 1993 et 2011, indique ce jeudi l’Agence européenne de l’environnement (AEE). Les insectivores dévorent de grandes quantités de moustiques et insectes ravageurs de récoltes, les nectarivores sont des pollinisateurs, et les frugivores aident à disperser les graines grâce à leurs excréments. L’étude de l’Agence européenne de l’environnement a porté sur neuf pays « Autriche, Grande-Bretagne, Hongrie, Lettonie, Pays-Bas, Portugal, Slovaquie, Slovénie et dans les länder allemands de Bavière et Thuringe » où les chercheurs ont examiné 6000 sites où hibernent 16 espèces. La population y a augmenté de 43% entre 1993 et 2011 avec une tendance à une relative stabilité depuis 2003, indique l’AEE.

Menacées par l’agriculture intensive

Deux espèces, le Murin à moustaches « Myotis mystacinus » et le Murin de Brandt « Myotis brandtii », ont particulièrement augmenté. Huit autres espèces ont aussi augmenté modérément, trois espèces sont stables et la situation des deux dernières n’est pas claire. Une seule espèce, l’Oreillard gris « Plecotus austriacus » est en déclin.
Le nombre de chauves-souris s’est effondré en Europe dans la deuxième moitié du 20 ème siècle, leurs habitats ayant été détruits par l’agriculture intensive, mais aussi en raison de la destruction volontaire de leurs juchoirs, ou encore du fait de l’utilisation de produits chimiques toxiques pour traiter le bois dans les vieux bâtiments.
Il est extrêmement encourageant de voir les populations de chauves-souris augmenter après un tel déclin, a déclaré le directeur exécutif de l’AEE. Cela suggère que les politiques de protection mises en œuvre ces dernières années ont fonctionné. Mais de nombreuses espèces de chauves-souris restent en danger, donc préserver leur habitat reste une priorité.

Deux idées reçues à oublier

En France, les chauves-souris sont insectivores et ne sont pas des rongeurs. Elles ne s’attaquent pas au bois ou à la laine de verre , insiste Jean-Emmanuel Frontera, de la Société française pour l’étude et la protection des mammifères. En six mois, la pipistrelle commune, la plus petite des espèces, dévore 2 kg de moustiques et de papillons de nuit, régulant la population de ces insectes parfois nuisibles.

Non, la chauve-souris ne suce pas le sang. En Europe, aucune espèce n’est hématophage, amatrice de sang de bétail ou, parfois même, d’humain. Aucun risque, chez nous, de tomber sur un vampire.

via : LeParisien 

À propos de Laboratoire SUBLIMM

Spécialiste de la lutte anti-nuisibles ainsi que l'entretien et l'amélioration de l'habitât. Nous réalisons des prestations les plus ciblés ayant le soucis de ne perturber en aucun cas notre environnement.

Publié le 31 janvier 2014, dans Chauve souris, Environnement, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s