Un Drone contre les Frelons Asiatiques

Quand le frelon s’est réveillé de son long voyage en caisse depuis la Chine, au milieu d’un lot de poteries bon marché, on ne savait pas encore que leur invasion rangerait le film de Jean Yanne « Les Chinois à Paris » au rang de gentille farce prémonitoire. Car depuis 2004, date où il a fait vibrer ses ailes dans le ciel national, le Vespa Velutina, ce nest pas une marque italienne de scooters, mais le nom scientifique de la bestiole qui a colonisé plus de la moitié de notre territoire. Et rien ne l’arrête tandis que disparaissent des cohortes d’abeilles et que les ruches, également exposées aux ravages des pesticides se vident inexorablement.

Que faire ? Lutter pied à pied, nid à nid, comme s’apprête à le faire, depuis Tarbes, l’Observatoire départemental du frelon ODF en essayant d’engager une lutte aérienne des temps modernes avec un drôle de drone qui ressemble fort à un frelon géant, tout en sachant très bien, que dans cette lutte de la technologie contre une espèce envahissante, la guerre est presque perdue d’avance tant la bestiole chinoise envahit nos villes et nos campagnes.

Un peu comme les marchandises estampillées « made in China », moins chères, mais qui envahissent elles aussi nos foires et marchés et qui finissent par tuer nos petites mains usinant dans les ruches du savoir-faire à la française. Si la Chine et son frelon pouvaient se rendormir…

via LNRP

À propos de Laboratoire SUBLIMM

Spécialiste de la lutte anti-nuisibles ainsi que l'entretien et l'amélioration de l'habitât. Nous réalisons des prestations les plus ciblés ayant le soucis de ne perturber en aucun cas notre environnement.

Publié le 26 mars 2012, dans frelons asiatiques, Guêpes Wasps, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. BARITEAUD J-F.

    Un Drone contre les Frelons Asiatiques (!): ==> dommage, il va se casser les ailes pour atteindre les nids de frelons bien a l’abris des regards au sommet des branchages de nos acacias ou au fond de nos réduits agricoles ou urbains. De plus la « carapace » épaisse et isotherme des nids met en échec une possible mesure thermique infrarouge des occupants à l’intérieur.
    Pourquoi ne pas avoir pensé à créer un « robot-écureuil » doté d’une mini caméra programmée et capable d’aller « cracher son venin (écologique) seulement la nuit dans les nids de frelons Vespa velutina !!!
    Notre France regorge de talents. Qui du frelon V.v. ou du drone volera le plus longtemps ?
    >
    L’essentiel c’est que nos deux compères se soient fait plaisir sur des crédits autres que ceux que l’on consacre normalement aux prédateurs apicoles…
    J-F.B.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s