Action préventive contre les termites de type résines physico-chimiques

Afin de réduire de façon significative les impacts environnementaux liés à l’application de certains produits biocides de lutte contre les termites, et sur recommandation de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), un arrêté du 21 octobre 2011, définit les conditions d’application des barrières anti-termites de type résine physico-chimique à compter du 1er janvier 2012.

Le texte interdit notamment les opérations mettant en oeuvre des barrières anti-termites physico-chimiques de type résines, par temps de pluie, car une évaluation de l’Anses a conclu « qu’une pluie intervenant dans un laps de temps court après l’application de ces résines par pulvérisation conduit à la lixiviation totale des substances actives insecticides, ce qui met en exergue un risque inacceptable pour l’environnement et rend de surcroît l’application du produit inefficace ».

De plus, l’article 4 impose un temps de séchage minimum à respecter, avec mise en place de protection contre la pluie. L’article 8 prévoit que les surfaces traitées par application de barrières anti-termites physico-chimiques de type résines sont interdites d’accès pendant 6 heures après la fin du traitement et qu’une signalisation informative doit être mise en place aux abords des surfaces traitées.

A l’article 6, l’arrêté interdit les opérations mettant en oeuvre des barrières anti-termites physico-chimiques de type résines par pulvérisation, lorsque le vent a un degré d’intensité supérieur ou égal à 3 sur l’échelle de Beaufort..

Enfin, l’arrêté prévoit que les opérations mettant en oeuvre des barrières anti-termites physico-chimiques de type résines par pulvérisation sont conduites avec des pulvérisateurs équipés de buse à injection d’air ou toute autre solution technique équivalente permettant de limiter la formation et la dérive de brouillard de pulvérisation. Les pulvérisateurs doivent être munis de cache de pulvérisation.

Quelle que soit l’évolution des conditions météorologiques durant les opérations mettant en oeuvre des barrières anti-termites, de type résines physico-chimique, des moyens appropriés doivent être mis en oeuvre pour éviter l’entraînement des barrières anti-termites physico-chimiques de type résines des surfaces traitées.

À propos de Laboratoire SUBLIMM

Spécialiste de la lutte anti-nuisibles ainsi que l'entretien et l'amélioration de l'habitât. Nous réalisons des prestations les plus ciblés ayant le soucis de ne perturber en aucun cas notre environnement.

Publié le 7 décembre 2011, dans Traitement termites. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s